Soi toi-même pour séduire, bon ou mauvais conseil ?

Après tout, on entend cette phrase à répétition partout. Si vous avez déjà parlé de ce genre de site ou de démarches à quelqu’un de totalement extérieur, vous avez sûrement obtenu la réponse automatique « Mais… Mais de toute façon, il suffit d’être soi-même. Bah oui regarde, Laura je l’ai eue en étant totalement moi-même », à quoi vous avez sûrement répondu « Merci frérot, ça m’aide ». Non, évidemment je rigole, ça n’aide personne.

 

Pour être soi-même, encore faut-il y arriver

 

Et c’est justement là toute la subtilité. Être soi-même, être naturel, EST attirant, PAR DEFAUT, parce que cela montre une chose : que tu t’en bats les couilles de ce qu’on va penser de toi, et ça montre beaucoup de valeur, surtout sexuelle. Mais c’est là le problème, si tu ne t’en fous pas de ce qu’on va penser de toi, tu NE PEUX PAS être toi-même, tu n’y arriveras pas. Un mec stressé face à une fille ne pourra pas être lui-même. Et c’est là toute la bêtise du conseil de notre ami précédent. « Soi toi-même », oui mais si je n’y arrive pas ?

Pour petit rappel : Les filles sont attirées par les mecs qui ont du succès avec les autres femmes (Phénomène qu’on appelle présélection). Elles analysent inconsciemment l’attitude des hommes pour estimer leur niveau de succès avec les autres femmes, et sont proportionnellement attirées. Une fille analyse de deux façon cette attitude :

Première façon : Elle observe (inconsciemment) si tu es déstabilisé à son contact (Si tu ne l’es pas c’est que tu as l’habitude d’avoir accès à des filles de son niveau). Si tu es futé tu as déjà compris le lien avec le sujet : Être soi-même remplit parfaitement ce rôle. Si tu restes « toi-même » à son contact, c’est que tu es à l’aise.

Deuxième façon : Elle observe (inconsciemment aussi) si tu es cohérent avec la réalité d’un mec qui a du succès avec les autres femmes. Par exemple, bien que tu sois à l’aise, si tu commences à lui faire une avalanche de compliments, si tu fais des choses pas très calibrées, si tu tournes autour du pot pour faire avancer les choses quand il le faut, elle va comprendre que tu n’as en fait pas l’habitude d’avoir des filles de son niveau.

On a donc deux problèmes : Réussir à être soi-même, tout en ne véhiculant pas une réalité de mec en galère avec les filles.

 

Fais semblant jusqu’à ce que ça devienne naturel

 

On en vient donc à la conclusion : ces deux problèmes se résolvent, justement, en testant des nouvelles choses. En n’étant pas « soi » un certain temps. C’est le principe du Fake it until you make it, l’idée étant d’intégrer petit à petit les attitudes désirées. Si tu fais trop de compliments, alors force toi à en faire moins pendant un certain temps, et petit à petit ça deviendra toi. Si tu n’as pas l’habitude de regarder dans les yeux pour flirter avec une fille, alors force toi à le faire un certain temps aussi, et tu te sentiras à nouveau toi-même en le faisant. Alors au début ce ne sera pas naturel, et donc forcément ça ne marchera pas (Cf la première façon dont les filles analysent la réalité d’un homme). Mais petit à petit tu pourras avoir les attitudes qui communiquent une bonne réalité tout en réussissant à être toi-même.

Alors non, « soi toi-même » est loin d’être un bon conseil, bien qu’il y ait des choses intéressantes à en tirer. Disons que c’est un bon début.

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire