L’importance du toucher dans vos rencontres

Voilà un point tellement important qu’il met mon cerveau en ébullition rien que d’écrire ce mot, toucher. Toucher le corps de l’autre, toucher son cœur, son âme, son esprit, ses souvenirs etc. Je vous ai déjà fait part de l’importance des sens dans d’autres articles : « Comment utiliser sa voix pour séduire ? », « Apprendre à écouter pour mieux séduire », en voici un qui est tout aussi important selon moi pour séduire. Le toucher est selon Daniel Goleman et de nombreux psychologues qui ont suivis, une forme d’intelligence, l’intelligence kinesthésique. Nous la développons plus ou moins, et lorsqu’elle est appliquée aux rencontres, elle nous évite de manquer de calibration aux yeux d’une fille et donc de faire foirer toute nos interactions.

J’étais en immersion en Crète avec Alex et d’autres amis, il y’a peu, et je me souviendrai toujours de ma dernière soirée. Je parlais à une autrichienne magnifique, 10 ans de plus que moi, mais comme elle me l’a répétée plusieurs fois : «  you know I’m hot ». Tout se passait très bien, j’étais assis devant elle alors qu’elle se dandinait debout, Alex parlait à sa pote. Elle venait de me demander à l’oreille où on habitait, probablement parce qu’elle envisageait quelque chose avec moi dans un futur proche.
Je commençait à parler de nos corps respectifs, et du fait qu’elle était très musclée, je me suis mis debout, dos à elle, pris sa main, et je l’ai appliquée sur mon fessier encore durci de ma séance de sport. Elle a alors commencé à s’énerver, et c’est à cet instant que j’ai réalisé que sans rien dire, juste avec le toucher, j’ai fait sonné une alarme et atteint un point de non retour, qui a d’office cramé toutes nos chances de conclure. En un instant, je suis passé de ce mec stylé de vacance qui prend ses couilles malgré la différence d’âge, à un gamin un peu débile.

Hormis le fait que j’ai revu cette fille avec un mec 20 ans plus vieux qu’elle quelques minutes plus tard, je voulais vous parler de l’importance de ce sens aujourd’hui. Et comment l’utiliser et le développer. Et faire la différence selon le stade et l’avancée de la rencontre.

Le toucher au début d’une rencontre

Bien que l’intention de faire du bien soit la même, je ne vais pas toucher ( serrer la main ) une fille que je viens de rencontrer, de la même manière qu’une fille avec qui je suis sur le point de coucher.

Pourtant énormément de mec montrent BEAUCOUP trop d’intérêt rapidement, ils abordent une fille, et commence à vouloir rentrer en contact avec elle par tous les moyens, prendre la taille, le bras etc. Même si c’est quelque chose de tout à fait faisable, il faut calibrer en fonction de la réceptivité de la fille.  c’est possible d’être très tactile, en quelques secondes, dans des lieux où la tension sensuelle est déjà présente, en boîte de nuit par exemple. Parfois, elle fera le travail à votre place, vous allez l’aborder elle et son groupe d’ami, sortir votre vanne, et elle va rigoler tout en vous touchant le bras et pencher sa tête un peu sur le côté, signe que vous pouvez être tactile avec elle par la suite. Et encore, ceci est à nuancer, car cela va dépendre de la suite de votre interaction, parfois il faut faire marche arrière.

En journée, si je suis amené à serrer la main d’une fille, c’est un premier contact à ne surtout pas négliger. J’ai revu des nanas qui m’ont dit « je me souviendrai toujours de la douceur de tes mains quand tu m’as abordé ». Globalement, la douceur que vous allez dégager par votre toucher, marquera l’esprit de la fille comme un tampon indélébile. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut vous badigeonner de crème hydratante hein, quand je parle de douceur je parle surtout d’intention, de bienveillance, de chaleur, de protection,  et de vouloir comme englober la fille quand vous la touchez. Dès les présentations, elle ressent de manière inconsciente tout un tas de choses qui vous caractérisent. Et qui caractérisent en quelque sorte comment vous vous comportez dans l’intimité. Si vous serrez la main, ou tenez l’épaule pour faire la bise, d’une manière molle, au même titre que vous ferait un collègue que vous n’aimez pas trop, vous faites passer beaucoup trop d’ondes négatives. Elle pourrait se dire « si il est comme ça alors que je ne le connais pas, qu’est ce que ce serait dans l’intimité ?».

Le toucher dans l’intimité

Toute comparaison avec un roman érotique dans cette partie serait purement fortuite 😉

J’en ai déjà parlé sur le bicheur club, mais je considère que TOUT est préliminaire, et ce, bien avant la pénétration. Bien avant même que vous ne vous retrouviez nus elle et vous.

Lors d’un rendez vous à l’extérieur, votre façon de la prendre contre vous, votre façon de la serrer contre vous, avec bienveillance et désir, tout ceci passe par vos mains, votre peau, et conditionne sa future envie de coucher avec vous, ou si c’est une fille avec qui vous avez déjà couché, ça stimule son désir.

Tips pour vos dates : lorsque la connexion est très fluide, regardez là dans les yeux, approchez vos mains de sa nuque, commencez à l’effleurer doucement, remontez dans les cheveux, et sans jouer au coiffeur aller lui masser légèrement le cuir chevelu… je vous laisse libre pour la suite 😉 (privilégiez un endroit assis à côté d’elle plutôt qu’en face.)

Passons à l’étape suivante et je pense que vous avez compris l’importance que je donne au toucher. Lors des préliminaires, ne pensez pas qu’à vos mains, il y’a votre peau, vos bras, avant bras, vous pouvez effleurer la peau de votre partenaire avec  vos lèvres. Bref, toutes les parties de votre corps sont propices pour toucher et être toucher, et c’est la même chose pour la fille. Passez y du temps, ralentissez votre envie par 10, et savourez le corps de votre partenaire sans laisser de partie de côté, il n’y a pas que le sexe, le cou, la nuque. Pensez aux jambes, les cuisses, les épaules etc.

No Comments

Post A Comment