Comment prendre le numéro / instagram d’une fille qui te plait

Ca serait pas mal de l’inviter à se revoir. On s’aime bien, le courant passe, ça a tout l’air d’être possible. Mince, comment je lui demande ce foutu numéro. Vous vous êtes déjà retrouvé dans cette situation ? On va démêler tout ça.

Mettons le doigt tout de suite sur ce qui fait peur aux mecs lors de la prise de numéro : c’est la peur d’avoir une réaction désagréable de la part de la fille, autrement dit d’avoir l’air con. Peur d’un malaise. Alors voyons comment éviter ça.

 

Ne pas être en demande lors de la… demande

Effectivement, le problème de la prise de numéro réside bien plus loin que la prise de numéro elle même. La prise de numéro devrait être la suite logique de l’interaction. Elle devrait découler de l’envie mutuelle de se revoir dans un autre contexte (plus intime). Si tu as l’impression que la prise de numéro est comme un saut dans le vide, si tu as l’impression que c’est un move, que ça passe ou ça casse, c’est que l’interaction n’a pas été assez sexuée jusqu’à maintenant, d’où l’impression de discontinuité entre l’interaction elle même et la prise du numéro. En vérité il est possible également que malgré l’atmosphère sexuelle déjà établie, s’il y en a une, tu ne saches toujours pas sur quel pied danser. Mais à ce moment là, il n’y a pas de peur du malaise, c’est impossible qu’il y ait un malaise si tu demandes le numéro, c’est juste beaucoup trop logique, ça tombe sous le sens de le demander. Dans ce cas là la problématique n’est pas vraiment la même, tu ne sais juste pas si elle va accepter ou non, et dans ce cas tu peux directement sauter au dernier paragraphe. Mais revenons au cas précédent, où tu as peur d’un malaise lors de la demande du numéro (ou réseau social ou autre contact à but séducteur, peu importe).

C’est un peu comme quand tu vas chez le dentiste alors que tu t’es pas brossé les dents régulièrement. Il y a du tartre partout et tu sais que ça va pas être super beau à voir. La prise de numéro c’est un peu pareil, s’il y a du tartre dans ton interaction (c’est à dire atmosphère trop platonique non sexuée), c’est un peu le moment fatidique où tu ne peux plus fuir la vérité : t’as merdé. Il fallait sexualiser avant, maintenant ça passe ou ça casse, tu peux que serrer les dents et espérer. Mon ami, sache une chose si tu ne la sais pas déjà, c’est exactement ça qui te met en position de demande, c’est de serrer les dents et espérer. Alors même si t’as du tartre plein l’interaction, tu peux toujours essayer de mettre toutes les chances de ton côté lors de la prise de numéro, en ne rendant pas ça encore plus bizarre que ça devrait l’être.

 

Préparer le terrain

La meilleure façon de rattraper le manque de sexualisation (duquel découle l’impression que c’est pas naturel), pour être honnête c’est… De sexualiser. Maintenant. Et de demander le numéro juste après. La vérité c’est que dans tous les cas si ta relation avec la fille n’a pas d’atmosphère sexuelle, prendre son numéro risque de tomber comme un cheveux sur la soupe. Car ça montre que depuis tout ce temps tu étais intéressé mais n’avais juste pas les couilles de mettre une atmosphère plus sexuée. Soit elle est folle de toi et elle va trouver ça craquant, soit elle va se dire… Oops, comment je me sors de ça. Ca risque d’autant plus de la mettre dans une situation inconfortable car elle sait ce que tu as derrière la tête, mais tu ne l’as pas explicitement montré donc si elle verbalise qu’elle n’est pas intéressée , elle peut avoir l’air bête. Si elle n’est pas intéressée, elle se sent un peu comme dans un cul de sac, où elle est obligée d’accepter en faisant ultérieurement semblant d’avoir cru que c’était amical. Et toi tu risques de perdre du temps car tu auras une lecture très pauvre de son niveau d’intérêt.

La façon la plus simple de le faire, sans se prendre la tête, ça va juste être de verbaliser ton intérêt, puis proposer quelque chose à faire ultérieurement qui représente en tant que tel un cadre sexué. C’est clair, c’est net, et ça s’inscrit complètement dans la problématique de la prise de numéro. En plus de ça, si elle n’était pas intéressée, elle risque de le devenir au moment de ce posage de couille. Là où sans préparer le terrain ainsi elle aurait risqué de perdre encore plus d’intérêt en se disant « Mon dieu quel loser il essaie de faire ça en sous-marin », ici elle risque de se dire « Mon dieu finalement il a une bonne paire de couille, bien cachée mais bien là ». Autrement dit tu fais d’une pierre 3 coups. Car après cette façon efficace de revenir sur de bons rails, tu te retrouves dans la situation initiale parfaite : atmosphère sexuée à partir de laquelle découle toute seule la prise de numéro.

 

Bien demander un numéro

Pour finir, au delà du contenu la forme est tout aussi importante (comme toujours). Là aussi ça joue un rôle double, il y a deux coups à faire d’une même pierre. Si tu demandes le numéro d’une façon fébrile, qui montre que tu seras déstabilisé/affecté par du désintérêt de sa part, elle va se sentir très inconfortable de manifester du désintérêt, et risque de se retrouver dans le même cas cité précédemment. En revanche, en le demandant d’une façon assurée qui manifeste un détachement émotionnel vis à vis d’un éventuel rejet, tu lui évites cette situation. Mais en plus, ça te permet de véhiculer un état d’esprit clé, qui peut lui aussi rattraper le manque d’intérêt potentiel, et le transformer en intérêt soudain (ou du moins permettre à la fille de prendre sa décision si son intérêt pour toi n’est pas encore stable) : En ne fuyant pas son regard, en ayant une attitude assurée, en communiquant précisément, tu démontres que selon toi c’est une opportunité autant pour elle que pour toi. A tes yeux, ce n’est pas elle qui te rend un service en acceptant, c’est toi qui lui rends un service en lui proposant. Elle ne t’accorde pas une récompense, mais au contraire ELLE est face à une opportunité. Et pour être encore plus collaboratif, disons que VOUS avez l’opportunité de kiffer ensemble. Et ça, c’est l’un des piliers de la séduction, dont on parle en long et en large sur le club.

Voilà un exemple qui prouve que c’est plus simple que tu ne le penses :

Toi : Ecoute je vais devoir filer, franchement tu me plais je te propose qu’on prenne un verre un soir toi et moi.

Elle : Bah écoute pourquoi pas

Toi : Je prends ton numéro/instagram

Simple, net, efficace.

No Comments

Post A Comment