Les comportements à éviter lors d’une rencontre

Au même titre que vous choisissez les personnes avec qui vous aimez passer du temps, vos amis, vos collègues. Une fille que vous venez d’aborder sera exigeante sur ce que vous dégagez, votre attitude et ce que vous lui apportez sur le moment. Aucune raison de perdre son temps avec une personne qui vient lui parler, qui lui paraît désagréable, malpolie, insolante ou encore folle (dans le mauvais sens du terme). Une première impression est primordiale, et cela se joue par le verbal, le non verbal, et pire, ça se joue avant même qu’elle ne vous ai remarqué parfois.

Dans cet article je vais vous lister les comportements à éviter absolument lors d’une rencontre, et pour les plus étourdis d’entre vous, je vais même vous dire en quoi ils sont mauvais, et ce que vous pouvez à la rigueur faire pour vous rattraper, mais il y’a peu de chance d’avoir un retour en arrière. N’oubliez pas, grosso modo, vous avez une chance par vie et par fille 😉

1- La négativité (verbale et non verbale)

Lors d’une rencontre, ne vous plaignez jamais, évitez à tout prix les « j’aime pas cet endroit » « la musique est nulle », « j’ai eu une journée de merde », ça paraît évident comme ça, mais l’impact sur l’autre est énorme. Vous aimez passez du temps avec une personne qui se plaint vous ? Bien sur que non, le pire dans tout ça, c’est qu’en plus de nous transmettre des ondes négatives, d’affecter notre moral, ça nous vide de notre énergie, et aucune fille ne vient en soirée pour ça. De manière plus implicite, les personnes négatives reflètent un manque d’assurance ou de confiance en elles, un manque de choix dans leurs vies, donc un manque d’initiatives et de leadership, tout ce qu’on veut éviter.

La négativité non verbale quand à elle est plus subtile, mais tout aussi nocive pour une rencontre. Elle passe par une position un peu avachie, les épaules enroulée, la tête basse. Et surtout un visage fermé et qui ne sourit pas. Ça reflète une attitude de victime. Soyez droits, et fiers de qui vous êtes.

De manière plus cruelle et vicieuse, prêtez attention aux personnes avec qui vous trainez en soirée, malheureusement, parfois, nos meilleurs amis reflètent une mauvaise image de nous. Et les filles vont nous associer à eux. Si vous trainez avec des personnes négatives c’est que vous l’êtes très probablement.

2- La précipitation, le monopole de la parole, le manque d’écoute

Le meilleur exemple à ne pas faire ici, c’est le Mr je sais tout, qui vient ramener sa science, qui n’écoute pas l’autre, ne lui laisse pas la place pour s’exprimer et qui en plus parle trop vite.

Parfois, certains mecs viennent m’aborder, en me reconnaissant, et moi-même je reconnais les erreurs qu’ils font dans leur approche, car je faisais les mêmes. Ils font pareil avec les filles qu’ils rencontrent.

Ils arrivent, te sortent une phrase d’accroche, commencent à parler sans s’arrêter, très vite, sans prendre en compte tes réactions, savoir si leur présence t’importune ou non,  et sans même te laisser le temps de respirer. Il est fort probable que certains se reconnaissent ici, car c’est fréquent. Ça peut au meilleur des cas traduire votre stress, le fait de vouloir combler chaque parcelle de conversation, ou dans le pire des cas que vous être un peu bête et sans intérêt. Ça traduit un manque d’intelligence sociale, une intention peu claire de pourquoi vous êtes là, un manque d’intention sexuelle.

Ce que vous pouvez faire pour corriger ça, c’est apprendre à écouter l’autre, car l’écoute est très puissante, elle vous permet de dégager une attitude calme et sûr de vous, et de recueillir pleins d’informations sur la personne en face, sur lesquelles vous pouvez rebondir. Ainsi vous n’avez plus besoin de vous précipiter pour combler les blancs 😉

3- Le manque de calibrage

Si le calibrage est fondamental, par opposition, le manque de calibrage vous met hors jeu quasi directement s’il intervient dans les premiers instants d’une rencontre.

Pour résumer, le calibrage c’est la capacité à adapter ses comportements et ses mots, aux émotions de l’autre, pour ne pas aller réveiller, titiller des émotions négatives, et surtout ne pas heurter son égo. Ça ne veut pas dire modifier qui vous êtes pour l’autre personne en face, ça veut juste dire vous adapter, pour vous permettre de rouler à la même allure et vous connecter. Car sans ce travail d’adaptation vous allez passer pour arrogant, fou, pervers ou encore bizarre. Tout ce qu’on ne veut pas réveiller dans les premiers instants de la rencontre.

Vous allez passer pour quelqu’un d’arrogant si vous surjouez un rôle, si vous voulez vous faire passer pour quelqu’un que vous n’êtes pas. Vous allez passer pour pervers si vous ne calibrez pas votre escalade sexuelle, par exemple si vous commencez à lui toucher les fesses pour rigoler alors que vous n’êtes pas encore dans un mood de jeu avec elle. Vous allez sembler bizarre si vous arrivez tout feu tout flamme, en la bousculant comme vous le feriez avec un pote alors qu’elle est assise au bar avec ses amis. Tous ces exemples sont des manques de calibrage, verbales ou gestuelles.

Voilà une liste non exhaustive de comportements nocifs pour le début d’une rencontre, ce sont ceux que l’on retrouve le plus souvent en atelier avec nos élèves. J’espère qu’elle va vous aider pour votre prochaine sortie.

Pas de commentaires

Poster un commentaire