L’Art de se mettre en valeur

« Le style est une manière de dire qui vous êtes sans parler. »
-Rachel Zoe.

Premier article d’une série consacrée à la place du style vestimentaire dans le développement personnel, nous allons voir aujourd’hui la notion de valeur liée à l’image que vous allez renvoyer via votre style vestimentaire.

La perception et l’importance du flacon

Commençons par une métaphore :

Tout le monde connaît ces deux produits, l’un trouvable dans les supermarchés pour quelques dizaines de centimes, l’autre dans les parfumeries pour quelques dizaines d’euros. J’aurais carrément pu retirer le nom de la marque, vous les auriez quand même reconnus. Dans le premier, tout le monde s’attend à avoir un produit pas cher. Dans le second, on s’attend plutôt à avoir un produit connoté « luxe ».

Imaginons maintenant que l’on intervertisse le contenu de ces deux flacons : on aura du Chanel dans la bouteille d’eau et de l’eau dans la bouteille de parfum. Dans ce cas, votre perception sera troublée, car le contenu n’aura pas la même couleur que d’habitude.

D’ailleurs, vous n’allez pas du tout accorder la même valeur au contenu que précédemment: sans savoir ce qu’il y a exactement dans la bouteille d’eau, vous ne l’achèteriez pas au prix d’un parfum, et d’ailleurs, vous ne payeriez pas non plus le prix fort pour du Chanel qui aurait l’air extrêmement dilué. Et vous auriez raison. Dans les deux cas.

Le marketing du contenant

Beaucoup d’études marketing ont d’ailleurs été faites sur le sujet, et le constat est toujours le même: plus le packaging a l’air haut de gamme, plus on accorde de valeur au produit qu’il contient.

En matière d’œnologie par exemple, j’ai justement lu une étude en rédigeant cet article dont la conclusion était que les goûteurs donnaient toujours plus d’adjectif qualificatifs pour décrire un vin contenu dans la bouteille haut de gamme par rapport à un vin contenu dans une bouteille en plastique, et ce, même si le contenu était strictement le même. Pour le premier, le champ lexical utilisé pour le décrire se rapportait a des notions positives, voire poétique (fleuri, boisé, suave etc), alors que pour l’autre, c’était tout l’inverse (« bas de gamme » ou tout simplement « mauvais »), même si il s’agissait exactement du même vin !

Il est assez fortement déconseillé de boire le premier avec un combo pâté & cornichons…

Tout cela pour dire que le flacon, c’est votre style vestimentaire, et le contenu, c’est vous !

Le plus important à mon sens quand on est dans une recherche de style vestimentaire, est de trouver quelque chose qui colle à votre personnalité : Ne soyez pas le flacon de Chanel rempli d’eau, mais trouvez un style qui vous permette non seulement de ne pas vous dénigrer, mais surtout, de vous affirmer !

Le plus bel exemple que nous avons dans la nature sont les géodes: d’aspect extérieur, ce sont de vulgaire cailloux, mais c’est une fois ouvert que les cristaux chatoyants se révèlent. Pour les non-amateurs, la géode restera un simple caillou. Il faut savoir qu’il s’agit d’une géode pour connaître qu’elle contient des pépites. Eh bien dans la vie, c’est exactement pareil. Si vous avez l’aspect extérieur d’un caillou, les gens s’arrêteront à ce constat, et à moins d’être souvent en contact direct avec vous, ils ne sauront jamais tout le potentiel que vous représentez. Autant dire que pour un RH lors d’un entretien d’embauche/de promotion interne, ou pour une fille rencontrée dans la rue, c’est pas en 10 minutes que cela va se faire, et vous serez juste passé à leurs yeux pour un caillou, simplement à cause de l’image que vous renvoyez aux autres. Avouez que c’est dommage quand même.

Savoir se mettre en avant

Cet homme, comme 90% des hommes de nos jours, s’habille comme un mec lambda, en jean un peu trop grand, en T shirt dont les coutures sont 3 ou 4 centimètres trop bas, avec des sneakers qui n’ont jamais connu le cirage, passant au fil du temps du blanc au gris clair, puis au gris moyen zébré noir (ne me mentez pas, regardez la tronche de vos sneakers blanche dans votre placard si vous les avez achetées depuis plus d’un an, et on en reparle !)

Pourtant, je suis certain que si je prends un café avec lui, par un samedi ensoleillé, il aura plein de trucs à me raconter : il aura voyagé, parfois dans beaucoup de pays, si il a 30 ans et plus: une carrière professionnelle déjà bien avancée, avec des succès, des échecs -mais en tout cas des anecdotes intéressantes à raconter, il aura des passions, des envies, des rêves. Bref, des tonnes de choses intéressantes à raconter à une fille au cours d’un rencard, ou d’un RH lors d’un entretien d’embauche. Pourtant si cet homme est de nature plutôt timide, c’est malheureusement souvent la première impression qu’il laissera : celle d’un type banal, sans plus, parce que nous vivons dans un monde ou tout doit aller vite, ou l’information doit être immédiate sinon les gens s’en désintéressent et passent à autre chose.

Dans ce genre d’exercice, les avant/après sont frappants. Ici, un relooking Bonne Gueule datant de 2012, mais je ferais prochainement des séries d’articles basés sur les miens.

Malheureusement, ce cas de figure est très fréquent. On ne croise pas beaucoup de mecs qui sont de l’eau de source dans une bouteille en plastique. On croise quelques eaux de source dans des flacons de luxe, et en général ils sont ridicules (ne vous habillez pas en Indiana Jones moderne avec une Saharienne, des desert boots et un foulard de résistant Afghan si vous n’avez jamais franchi le périphe de votre vie, cela vous desservira plus qu’autre chose.).

Non, le plus souvent, on croise des parfums dans de vulgaires bouteilles en plastiques, et franchement, c’est bien dommage car les gens ne feront pas les efforts pour découvrir les pépites qu’ils sont à l’intérieur, surtout dans un contexte de rencontre « courte » comme en soirée ou d’un entretien d’embauche lorsque vous n’aurez que 20 minutes pour convaincre que vous êtes le candidat idéal.

Bref, tout ça pour dire qu’il faut savoir rester objectif vis à vis de soi :

Posez-vous les bonnes questions, cherchez à comprendre ce qu’il vous manque pour passer de l’eau au parfum, devenez ce parfum, et portez le flacon qui vous ira le mieux ! Et ne soyez pas comme les géodes: portez les cristaux à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur, vous verrez, ça marche beaucoup mieux comme ça.

 

Sources :

Flacons : marques respectives
Géode : fossilera
Relooking avant/après: Bonnegueule

4 Comments
  • simon
    Posted at 11:56h, 15 juin Répondre

    Si un homme qui veut rencontrer tous types de filles se présente à vous avec un style un peu extrême gothique par exemple qui correspond à sa personnalité. Que faites-vous ?
    Vous changez sa façon de s’habiller en disant de mettre une chemise, un pantalon et des chaussures classes. Le style qui correspond au type chic.
    Où alors vous essayez de garder son style, sa personnalité mais de faire quelques retouches.
    Thx pour la réponse.

  • Raphael
    Posted at 21:01h, 17 juin Répondre

    Bonjour Simon,

    Ta question est intéressante, aussi, je vais y apporter une réponse développée :

    Plus qu’un « simple » style vestimentaire, le gothique (tout comme le style skateur par exemple) représente en réalité une appartenance à une communauté bien ciblée, dont la principale caractéristique des membres est de partager un certain nombre de valeurs communes. L’autre particularité de ces styles tient du fait qu’ils sont en général passagers dans la vie de quelqu’un (il est assez rare de les voir portés une fois dans la trentaine).

    Je vais pas te mentir, tu n’as pas choisi la solution de facilité en adoptant un tel style vis-à-vis de la séduction, car tu cherches en réalité à confronter des valeurs de niche (celles du style gothique) à un public large (« tous type de fille » dans ton message), ce qui est assez antinomique.

    La vraie question à mon sens est quelle est l’importance réelle de ce style pour toi, la signification de l’appartenance à « la communauté » des gothiques, et comment situes-tu cette importance vis-à-vis de ton but qui est de rencontrer des femmes qui ne sont pas forcément dans cette mouvance, car selon moi, cette volonté d’ouverture ne témoigne pas forcément d’un attachement très fort au style « extrême » dont tu parles. Du coup, ma réponse serait personnalisée :

    Assumer reviendrait à comprendre et accepter le fait que notre style risque de nous fermer des portes (note la nuance : risque de fermer et non pas ferme). C’est comme cela, les styles tranchés ne plaisent pas à tout le monde, en particulier aux femmes cherchant le « social proof » chez les mecs.

    Vouloir changer de style reviendrait finalement à une perte d’identité, vis-à-vis de toi, mais aussi vis-à-vis de ta communauté. En plus, si les choses deviennent plus sérieuses vis-à-vis rencontrée dans un style « normal », tu ne pourras pas te changer en gothique du jour au lendemain avec elle : elle risquerait de se dire qu’il y a un peu eu arnaque sur le produit qu’on lui a vendu si tu vois ce que je veux dire.

    En restant dans une mouvance proche (c’est-à-dire en assumant ton style et tes valeurs, tout en devenant un tout petit peu plus social proof), les évolutions possibles de ton style pourraient être les suivantes :

    – Vers un style plus darkwear et donc plus travaillé (en portant du Sonia Rykiel par exemple, ou tout autres fringues de créateurs spécialisés darkwear). Je ne te le cache pas, c’est très cher et ça reste très dur à porter
    – Vers un style plus casual urbain, mais avec des dominantes de couleurs hivernales (gris, bleu nuit etc)
    – Aller vers un style plus neutre typé rock par exemple, qui reste marqué, mais plus passe partout.

    Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à ces questions, ce sont des choix propres, mais je te recommande de rester cohérent avec la personne que tu es, mais surtout, avec la personne que tu souhaites devenir (et qui ne serait peut-être pas un gothique).

    En espérant t’avoir un peu éclairé,

    Raph.

  • Bain de lumière
    Posted at 19:04h, 18 août Répondre

    Bien d’accord avec cet article. J’ai eu un client cette semaine pour un shooting photo spécial dating, et j’avoue qu’il aurait eu besoin de conseils pour les looks à adopter. On avait choisi de faire deux looks, un cool puis un deuxième plus citadin . Pour le premier, c’était cata, il m’a sorti un tee-shirt détendu et délavé, vraiment pas photogénique. Le deuxième look était plus sympa.
    Je dirai, rester soi même avec son style, mais pour les photos, de préférence des vêtements unis et prêts du corps. Qu’en pensez vous ?

    • Raphael
      Posted at 21:27h, 19 août Répondre

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire, je vais y apporter une réponse en 2 temps:

      Tout d’abord, et pour répondre directement à ta question, je dirais que le plus important, que ce soit en photo ou de manière générale, est de s’habiller à sa taille, avec une coupe adaptée à sa morphologie. La tendance actuelle est certes au slim fit, mais il faut éviter de tomber dans les extrêmes du trop large ou du trop cintré, car les deux donnent des résultats assez ridicules pour être franc. Dans le cadre de photos de profil d’appli de rencontre, et je laisserais les spécialistes de la séduction de zonedeconfort prendre le relais a ce sujet, l’important est je pense de marquer les esprits dès la première photo: le temps d’attention par profil étant très réduit, il faut donc impérativement avoir une première photo qui donne envie de s’attarder sur le profil, et des photos suivantes qui donnent envie de swiper du bon côté. Après, qu’il soit question de pièces unies ou a motifs, peu importe en définitif, du moment que c’est fait avec goût… Et c’est bien là tout le problème !

      Et pour cette seconde partie de réponse, je rebondis sur ce que tu as écris plus haut: « rester soi même avec son style », car c’est souvent là que le bas blesse… Je suis dans le « milieu » depuis suffisamment longtemps pour savoir que malheureusement, les gens ne savent vraiment pas s’habiller tout seuls, a de rares exceptions près. J’ai encore pu le constater pas plus tard que cette semaine sur certains groupes whatsapp… C’est un peu comme en musique: demander a un trompettiste débutant d’improviser sur un morceau de Jazz va très probablement être catastrophique. Pour savoir improviser convenablement en musique, il faut être un minimum éduqué en matière de solfège: connaître ses gammes, la tonalité du morceau et ses « grands repères » (tierce, quinte etc). Eh bien de mon point de vue, c’est la même chose en matière vestimentaire. Savoir marier les couleurs, les motifs, les textures, les pièces, demande un petit peu de culture ou du moins un peu de pratique dans le domaine. Mais rien de rédhibitoire, ça s’acquiert très facilement a condition de bien vouloir y passer un peu de temps, et mes articles servent justement à ça.

      Quand on ne sait pas trop s’habiller soi-même, de mon point de vue, le mieux est de chercher parmi les styles qui plaisent le plus de manière générale celui qui vous plaît le plus à vous, et d’en acquérir les codes. Une fois cela fait, vous aurez tout le loisir d’y apporter votre petite touche perso sans éviter la faute de goût rédhibitoire.

Post A Comment