Comment les femmes perçoivent les techniques de drague masculines ?

Des techniques de dragues lourdes, toutes les femmes en ont été spectatrices, plaignant
souvent leurs protagonistes et se disant intérieurement « mon pauvre, si tu savais comme
tu fais fausse route » suivi d’un « bon, comment je me tire de là ».

Qu’y a t-il de pire que d’être lourd en drague ?

Réponse : ne pas savoir qu’on l’est.
Et la lourdeur, malheureusement, les hommes en sont rarement conscients.
Si certains misent sur de la drague un peu lourde avec le sens de l’humour, d’autres se
pensent plus subtils mais les femmes les voient tout autant arriver avec leurs gros sabots.

Je suis une femme et je vous répertorie ici les dragues les plus lourdes desquelles nous
sommes régulièrement victimes, elles ne sont pas hiérarchisées, toutes se valent (ou
presque).

Les compliments sur le physique

Ils ont lieu d’être s’il ne visent pas une partie du corps « sexualisée ». La question
demeure : quelle partie est désexualisée ? Sachant que les hommes peuvent fantasmer
sur à peu près toutes les parties du corps des femmes.
On oublie donc d’emblée les compliments sur la poitrine, les fesses ou une appréciation
plus générale comme un « t’es bien gaulée », « t’es bonne »…
Au lieu de dire, « tu as une jolie bouche », « tu as de jolies lèvres », on se contentera de
« tu as un joli sourire » pour désexualiser cette partie du visage.
Essayez d’être plus profond en parlant de la personnalité à travers un regard ou bien noté
que vous aimez sa façon de rire.

Le regard en dit autant que les mots, si ce n’est plus.
Rangez votre regard dans votre poche.
Je sais, les yeux sont faits pour voir mais faites-le discrètement. Lorsqu’elle tourne la tête
ou baisse les yeux. Peu de femmes aiment ressentir un regard insistant sur leur bouche,
leur poitrine, leurs fesses ou leurs jambes.

Toujours sur le physique et encore plus lourd ?
Parler de son propre physique, se mettre en avant, nous compter combien d’heures vous
passez à la salle chaque semaine pour avoir développé ce corps. Ou bien encore parler
de ses parties génitales, suggérer avec ou sans détour que vous en avez « une grosse ».
Je ne vous parle même pas de l’effet que cela nous fait lorsque l’on reçoit une DickPick…
Dans le pire des cas on bloque, on signale… dans le middle, on ignore. Dans le meilleur
(vraiment meilleur) des cas, on commente ou on envoie un émoji.

Tenter de créer du lien physique prématurément

Quoi de plus désagréable qu’un homme que l’on ne connait pas qui se permet d’être
tactile. Il rentre, sans y avoir été invité dans notre intimité, et croyez-moi, c’est souvent
malaisant.
J’ai rencontré un homme, qui, chaque fois qu’il riait ou faisait une blague, me serrait le
poignet comme pour mettre plus d’intensité à ses propos et que sa blague devienne
communicative. Pensez-vous réellement que cela fonctionne ?

Le seul toucher à peu prés tolérable sur une autre partie du corps que les mains ou les
avant-bras reste celui sur le milieu du dos pour « conduire » une femme.
Admettons qu’elle se trouve dans le passage de quelqu’un ou que vous souhaitez la
sécuriser, si vous marchez ensemble dans un endroit où il y a de la circulation, poser une
main au milieu du dos, le temps du déplacement est un rapprochement considéré peu
intrusif. Il le devient, lorsque la main s’égare plus bas que le dos.
Bref, si vous souhaitez commencer par créer du lien physique, commencez par une partie
du corps complètement désexualisée comme les avant bras, puis les mains. Si vous la
sentez déjà mal à l’aise et qu’elle retire sa main, n’espérez évidement pas aller plus loin
dans le rapprochement, c’est peine perdue.
On se contentera d’un contact par le regard dans un premier temps.
De même, si vous n’avez crée aucun contact physique lors de votre rendez-vous, il est
prématuré de lui prendre la bouche pour lui dire au revoir, on y va crescendo.

Moi je… Parler de ses possessions / gloire / voyages / conquêtes

Il y a un ton pour parler de ces sujets (ou pas). Il est parfois difficile de parler de ses
voyages sans en faire un récit dont vous serez le héros.
Le mieux étant de naviguer entre des anecdotes drôle, des moments qui vendent du rêve
et des souvenirs de voyages un peu moins glorieux.
Cela fera de vous quelqu’un de sincère, qui raconte les choses telles qu’elles ont été,
sans enjoliver.

En revanche, je vous arrête, il n’y a quasiment aucune « bonne situation » pour glisser un
mot sur vos possessions, que ce soit votre collection de montre, de voitures, vos biens
immobiliers… Si vous parlez très souvent d’argent, cela peut-être gênant, vous risquez
d’attirer des femmes intéressées. Les autres penseront simplement « Il veut m’acheter, il
pense que j’ai un prix ». Dans nos têtes cela est clair, ce n’est pas une femme qu’il veut,
seulement un joli trophée à accrocher à son bras pour que son univers soit cohérent.
Belle voiture, belle maison, belle femme.

Faire des allusions fréquentes à vos ex. Je pense que c’est là l’une des pires erreur à
commettre. Pas plus tard que le mois dernier, à une soirée, un homme essayait de me
séduire. Il me disait qu’il avait toujours eu de belles femmes à ses côtés. Je l’écoutais
sans grand intérêt, il a redoublé d’efforts en sortant carrément son portable pour me
montrer son ex, qui était une dauphine dans un concours de miss régional. Risible et
triste.

Les interpellations impromptues

Elles n’ont tout simplement pas lieu d’être. Elles sont agressives et dénuées de toute
élégance.
Qui peut espérer animer de l’intérêt chez une femme en lançant nonchalamment un « Hey
mademoiselle t’es charmante, tu me lâches ton 06 » ?
Être interpellée par un inconnu est déjà dérangeant alors imaginez être interpellée par un
inconnu en bande, pire encore par toute la bande.
Le stade de la lourdeur est largement dépassé à ce niveau, cela s’appelle du
harcèlement.

Utiliser trop de « Neg »

Les neg, ce sont les petites phrases un peu négatives pour piquer l’égo et déclencher
une réaction chez une femme.
À utiliser avec des femmes qui ont confiance en elle et un peu de repartie. Mieux, qui
prendront votre approche au second degrés et seront capables de vous rembarrer.
Evidemment, vous ne baserez pas tout votre jeu de séduction sur du Neg. C’est épuisant
et devient très vite lourd.
Charriez, envoyez des vannes à tous vos potes si cela vous chante, pour ce qui est de la
séduction, vous pouvez tenter avec grande parcimonie pour voir puis vite passer à un ton
plus positif.

La drague sous alcool

Non, 2 grammes d’alcool dans le sang ne vous rend pas plus attirant, il vous donne
simplement plus de confiance et une haleine horrible au passage, surtout si vous avez bu
de la bière !
De plus, si vous lorgnez sur une femme depuis le début de la soirée mais que vous
attendez d’avoir suffisamment d’alcool dans le sang pour vous décider, cette dernière
n’en sera pas flattée. Et pour cause, elle aura l’impression d’être une « dernière option »
ou que vous vous intéressez à elle seulement parce que vous n’avez plus les yeux en face
des trous. Dans les deux cas, c’est peine perdue, hormis si elle aussi baigne dans 2
grammes d’alcool.

Dernière recommandation

Faites toujours un pas de côté. Vous avez le temps de réfléchir avant de parler, la parole
est d’argent, le silence est d’or.
Comme dans chaque interaction sociale, vous devrez vous adaptez en fonction de votre
interlocutrice.
Il y a une différence entre la maladresse et la lourdeur. Les hommes maladroits sont bien
intentionnés, on leur pardonne aisément.
Si vous vous êtes reconnu dans une ou plusieurs situations, repensez-y, mettez vous à la
place de celle qui a été « victime » de cette drague lourde et évoluez désormais vers une
séduction plus subtile, plus élégante.

Rosine

GRATUIT

Télécharge notre formation de 30 minutes pour apprendre à être plus séduisant